06.07.99.05.39
17 rue Dupin 75006 Paris
vis-a-vis@wanadoo.fr

Editorial

La science du concret

Relisant Profession PDG, Que font nos dirigeants (Village Mondial, écrit avec O. Basso), quelques citations m’ont frappée :

Jean-Marie Dru, TBWA : « Le métier de président consiste à apporter de la clarté…»
Jean-Paul Bailly, La Poste : « C’est de donner du sens à l’action de chacun…»
Henri Lachmann, Schneider Electric : « My job is people.»
Michel Léonard, Lactalis : « Je dois gérer au mieux…»
Jean-Bernard Lévy, Vivendi : « Il y a le métier, le savoir-faire et l’apport personnel…»
Denis Ranque, Thalès : « Cela s’apprend à la tâche, comme le métier de forgeron.»

C’est la raison pour laquelle le management ne s’apprend pas dans les «business schools».
Pour diriger, il faut, et tous les dirigeants que j’ai rencontrés en témoignent, ce que Claude Lévi-Strauss appelait «science du concret».
Il s’agit de la capacité à agir au mieux à partir de ce qu’on a. C’est précisément ce que font en permanence les jardiniers. Or, dans des entreprises aux contours de plus en plus flous, aux «stakeholders» de plus en plus exigeants, volatiles et capricieux, c’est bien cette «science du concret» qui est requise des dirigeants.

Conseil individuel
Conseil de l’équipe dirigeante
Cercle VIS-A-VIS DIRIGEANTS
FEMMES DE TÊTE


visent à cultiver cette science du concret.

En espérant donc que vous trouverez votre miel dans ces propositions, cordialement,
Catherine Blondel